LE POUVOIR DE TOUT MAÎTRISER

————————————————————–

PEOPLE HAVE THE POWER, MODE D’EMPLOI

Si nous sommes là aujourd’hui, c’est parce que tout est prêt pour organiser et faire aboutir ce projet passionnant. À ce stade, il ne manque plus que VOUS. Si vous répondez tous présents, si vous devenez à votre tour un Enthousiaste People Have The Power, U2 nous rejoindra, nous en faisons le pari.

LE POUVOIR DE TOUT MAÎTRISER

1

Réserver le Grand Stade

Nous réservons ensemble le Stade. C’est simple dans les faits, vraiment : nous devons être 25 000 à participer à hauteur de 10 euros minimum chacun. Si vous mettez un peu plus, il faudra moins de monde. Au plus vous partagerez ce projet autour de vous avec d’autres Enthousiastes potentiels, au plus vite la réservation sera bouclée. Bien sûr, nous communiquons aussi par tous les moyens possibles. Nous souhaitons officialiser la réservation du Stade Pierre Mauroy, en prévision du concert.

Avec 250 000 euros, le Stade est à nous. On passe alors à l’étape 2.

2

Inviter U2

Fort d’un stade en mode Arena déjà plein à craquer grâce à vous, nous sommes en pleine capacité pour solliciter très, très sérieusement la bande à Bono. Le Stade à portée de mains : tous les intérêts convergent, les étoiles s’alignent… « Hey Bono, The Edge, Adam, Larry, ça vous dit de venir jouer chez nous ? On a tout réservé spécialement pour vous. Le public a pris son destin en main, et c’est vous qu’il veut. Nous sommes 25 000 à vous inviter dans notre stade ultra-moderne. Ensemble, nous pouvons marquer l’histoire du Rock ! » C’est – en substance – le message. Bien sûr, « People Have The Power » se charge de tout négocier.

3

Ouverture de la billetterie

Dès que U2 donne son feu vert, on communique partout, on fait le tour des médias, on ouvre la billetterie. Bien sûr, VOUS avez la priorité absolue. Ce Stade, c’est vous qui avez permis de le privatiser ! Une fois que vous avez acheté le nombre de places que vous souhaitez, nous ouvrons alors la billetterie au grand public.

4

Bienvenue U2

Le Grand Stade, en mode Arena, toit fermé, vibre sous les chants assourdissants du public, en transe. Vous êtes ici chez vous. Notre rêve commun est maintenant bien réel. Bono s’apprête à débuter dans une cascade de lumières et une avalanche de décibels un vibrant « Where the streets have no name ». Ce concert vous doit tout, à vous et tous les Enthousiastes de People Have The Power. Un riff de guitare légendaire s’envole dans les airs. Le stade hurle de plaisir : le plus grand concert privé du monde prend son envol, et c’est The Edge qui régale le public, avec – au choix – I still haven’t found what i’m looking for… Bref, le Stade entre dans la cour des grands, enfin, et c’est un kiff total pour tout le monde !